Institution

Témoignages

Témoignage de Sr Marie-Véronique

Soeur Marie-Véronique

Je suis arrivée à l’Institution du Sacré-Cœur le 15 septembre 1966, la veille de la rentrée. Il y avait à l’époque 200 élèves, uniquement en classe maternelle et primaire. Nous accueillions des pensionnaires. Les quatre étages au-dessus de la cantine étaient des dortoirs.

A partir de la rentrée 1968, j’ai enseigné l’EMT (éducation Manuelle et Technique), jusqu’en 1984. Cette matière où nous apprenions la couture, la cuisine, les activités manuelles tel que le cartonnage, a été remplacé par le cours de technologie .
Depuis 1984, je participe à la Pastorale de l’établissement : Catéchèse, groupes de culture chrétienne, préparations au baptême, à la première communion, à la profession de foi …

Notre école a beaucoup changé en 47 ans. Mais elle reste une école familiale, ouverte à tous, qui a le souci des plus pauvres (de toutes les formes de pauvreté), et qui veut permettre à tous de rencontrer Jésus-Christ, dans le respect des consciences.

Témoignage d’un papa d’élève

La sécurité, contre les agressions extérieures, aux abord de l’établissement, et par l’attention portée à prévenir en interne les comportements de brimades ou harcèlements psychologiques entre élèves.

L’apprentissage, un véritable enseignement, avec une vraie pédagogie, destinée à apprendre des connaissances, apprendre à apprendre, et apprendre à réfléchir.

La formation humaine et religieuse, se confronter aux autres, nouer des amitiés, et porter un regard critique et exercé (et bienveillant) sur le monde qui entoure l’enfant est un élément essentiel de la formation du futur adulte qu’apporte l’institution. Et pour nous qui sommes catholiques, la préparation aux sacrements et la formation religieuse sont des alliés et un soutien dans notre désir de transmettre notre foi à nos enfants.

Témoignage de Fabienne LEFRANC

1977 Je suis nommée sur Rouen après une année passée à enseigner dans un lycée privé de Pont-Audemer.

Sept 1977 J’intègre le groupe scolaire situé au 32 rue Blaise Pascal : Maternelle, Ecole, Collège, Lycée (seulement trois classes) cohabitent dans un même espace.

Je fais alors connaissance des Sœurs de la Communauté d’Ernemont, omniprésentes pour la bonne marche de l’établissement.

1980-1990 Je ne vois pas passer les années, les effectifs sont en progression, il faut songer à délocaliser le lycée au 31 rue Blaise Pascal et accueillir l’enseignement supérieur dès le début des années 90.
Au fil du temps, j’assiste à l’ouverture des séries A, B, G2 puis des filières L, ES, S, STMG mais la mission de l’Institution n’a pas changé, la « Maison » s’est seulement « agrandie ».

1990-2000-2010 Je vois se succéder directrice et directeurs, l’empreinte des Sœurs d’Ernemont devenue Sœurs de Saint-Joseph de Cluny reste gravée…

2014 J’alterne le métier d’enseignante avec celui de directrice adjointe du lycée depuis déjà de longues années.

Le Sacré-Cœur poursuit sa marche en avant : « La réussite pour tous » et pour longtemps j’espère !